Les bons plans du Grenier à SEL

Info auto-construction - Sauve

Bonjour à tous,

Toujours passionné par l’auto-construction, depuis longtemps je réfléchissais à la réalisation d’un nouveau projet ( le 12e peut-être) sur mon terrain de Sauve (Gard). Après différentes idées : maison en partage, maison de retraite, maison d’accueil…, j’optai pour une maison individuelle à ossature bois et matériaux écologiques. Je ne compte pas habiter cette maison ; c’est avant tout le plaisir d’une nouvelle expérience avec des données nouvelles.

Je faisais le constat que dans le monde du bâtiment les femmes ne trouvaient que difficilement leur place : difficultés à commander des travaux, à se faire respecter, à être prises au sérieux dans les achats, à ne pas se faire berner… même si l’on commence à voir des électriciennes, des plombières, des plaquistes, des carreleuses, des peintres, des conseillères-vendeuses en bricolage…

Grâce à une amie me demandant de participer au projet, l’idée a surgi de faire la proposition à d’autres femmes. Uniquement des femmes pour que le terrain de cette expérimentation leur soit dédié, qu’elles puissent échanger entre elles leur point de vue et leur approche de la construction, qu’elles puissent réaliser toutes les opérations, sans qu’il soit question de force, de priorité ou de rivalité avec la gente masculine (un super féminin désignant l’homme !).

Début 2016, à titre personnel, hors de tout cadre administratif, et par l’envie simple de communiquer l’expérience acquise depuis plus de 40 ans, je lançai l'idée de proposer aux femmes d’apprendre à construire une maison à ossature bois, de A à Z : expliquer la théorie de chaque opération dans chaque discipline, argumenter les choix des matériaux, montrer la bonne utilisation des outils et des machines, se conformer aux principes de sécurité ; en résumé : apprendre à réaliser toutes les opérations et proposer une application réelle par la fabrication d’une maison de 85m2, répondant aux normes actuelles imposées( RT 2012).

Cette proposition est faite gratuitement, sur un mode d’échange entre ‘’savoir’’ et ‘’faire’’. Ça n’est pas un chantier participatif, car l’objectif premier est bien de prendre le temps d’apprendre et non de m’aider à faire ma maison (pour ça, j’aurais fait autrement).  

En retour, j'ai reçu de nombreux avis enthousiastes et aussi quelques autres un peu suspicieux voire en opposition… ! Aux détracteurs, je répondrais que seul j’avancerais plus vite et que c’est moins de soucis ; qu’il est préférable de bien connaître l’ensemble de la construction avec ses différentes disciplines, tous les matériaux et la réglementation en vigueur.

Contrairement à l’usage dans le métier, le stress, la mauvaise humeur et l’impatience sont peut-être à mettre de côté et qu’on préférera l’attention, l’écoute, l’empathie et la bienveillance.

Au printemps 2016, naissaient LES ENCHANTIEES : 6 femmes commençaient l’aventure, construisant d'abord les fondations, puis la structure en bois, la charpente et la toiture, l'isolation, les enduits et les cloisons. Certaines avaient déjà une pratique d'activité manuelle et une connaissance du bâtiment, d'autres l'envie de découvrir et d'apprendre en pratiquant la construction.

D'autres femmes sont venues rejoindre le groupe, certaines n’ont pas continué ; c'est au total une douzaine de bâtisseuses qui ont appris et travaillé ensemble depuis 1 an et demi dans une excellente ambiance décontractée.

Elles ont ainsi été confrontées à des opérations très diverses qui réclament une rigueur dans la mise en oeuvre et une attention sans faille dans le maniement des machines ou dans les manoeuvres sur l’échafaudage.

Il y a eu quelques rares erreurs et peu de ratés : on a rectifié ou recommencé, simplement.

Nous n’avons pas de délai à respecter, il n’y a pas d’engagement vis-à-vis d’un client ; l’accent est mis sur l’apprentissage de différentes techniques : chacune avance à son rythme dans la mise en pratique de données théoriques. 

Il semble que l'expérience corresponde bien à l’attente de ces apprenties-bâtisseuses ; j'ai pu constater l'implication forte de chacune dans l’apprentissage et dans la réalisation, comme dans la relation entre elles. Je les en remercie chaleureusement.

 

J'invite tout le monde à venir voir le résultat : la réalisation du gros-oeuvre achevé ; et à rencontrer les enchantiées dans l’action.

Je vous invite aussi à diffuser cette information et à en parler à vos amies qui pourraient être intéressées par la suite de cette aventure.

Il y a de la place pour 2 ou 3 nouvelles constructrices.

Prochainement nous allons apprendre à réaliser l'électricité, la plomberie, le carrelage, le parquet, l'installation de la cuisine et de la salle d'eau, les enduits de finition intérieure.

Il y a actuellement 2 séances par semaine au choix : de 9h à 14h le lundi et le samedi ; un autre jour est envisagé et à déterminer entre les nouvelles participantes. Le plus possible, le travail se fait en binôme, chacune se confrontant à toutes les opérations et partageant avec une autre : ses avis, son (in)expérience, son ressenti, ses difficultés ou ses méthodes astucieuses et ses succès.

Cette belle aventure se terminera avec l’achèvement de la maison, fin juin 2018.

Début mai 2018, j’envisage de faire un week-end ‘’portes ouvertes’’ en même temps que les journées ‘’ateliers ouverts’’ par les artistes-créateurs sauvains,.

Depuis le tout début, un film avec les enchantiées est réalisé par un vidéaste (Khaïm) et sera projeté en fin d’opération.

En marge du chantier, je propose gracieusement aux participantes un accompagnement technique pour leur projet personnel de travaux/construction.

Merci de transmettre ce message autour de vous… et venez nous voir ! la pause-café est vers 11h…

Alain Dubois

Tel 06 62 78 68 35

duboisdub[AT]orange.fr

 



08/12/2017
0 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 58 autres membres